L’avocat doit être plus qu’un juriste

Accueil | Publications

Écrit par David Minucci, édité le 13 octobre 2023

1695887572750

Je te vends du conseil juridique, débrouille-toi pour le reste. Un avocat peut-il guider son client vers une prise de décision éclairée s’il ne voit pas au-delà du juridique ?

Des clients expriment une frustration : Ils prennent rendez-vous avec un avocat pour les guider dans leurs décisions. Toutefois, ils retournent rapidement au point de départ lorsque l’expertise juridique est insuffisante pour résoudre leur problème.

Conseiller sur le plan juridique est indispensable, mais est-ce assez ? Le client, bien que conseillé, se retrouve dans une impasse car il lui manque des éléments cruciaux hors du spectre juridique pour consolider sa décision.

Prenez les experts-comptables en comparaison : ils ne se limitent pas à la comptabilité. Leur accompagnement englobe la fiscalité, le juridique, peut être demain le marketing. Non pas parce qu’ils dominent tous ces domaines à la perfection, mais parce qu’ils adoptent une approche collaborative et holistique.

Face à cela, les avocats ne doivent-ils pas reconsidérer leur positionnement ? Il est urgent de redéfinir la prestation juridique, sous peine de voir la profession limitée au contentieux.

Un avocat en droit des sociétés ne doit pas simplement renvoyer son client vers un comptable, vers un avocat fiscaliste, vers un gestionnaire de patrimoine. Il doit être un chef d’orchestre. Il doit prendre en main le problème, fixer les rendez-vous avec les différents experts, fixer le calendrier, résumer les solutions envisageables et donner le conseil sur mesure dont a besoin son client pour prendre sa décision.

MINUCCI TECH 2023

david@minuccitech.com

Mentions légales